Marathon de Poitiers - 31/05/2015

June 1, 2015

 

 

 

Retour du marathon et semi-marathon de Poitiers ou 13 trotteurs (dont Tintin pour le Pictave)
ont franchi la ligne d'arrivée au Futuroscope.

 

Course particulière avec du vent dans le dos sur les 3/4 du parcours et ... de face après !


L'avantage d'être poussé par le vent ne compense pas la difficulté rencontrée face à lui,
surtout au passage délicat du 30ème km, là ou le marathon commence à faire mal !

 

Félicitations à tous les coureurs, merci aux photographes et supporters pour leurs encouragements !

 

 

Les photos sont ici !

 


Voici les resultats :

 


Marathon, 687 arrivants

 

44        Stéphane Autin        3h05'07"
80        Anthony Boué          3h17'57"
319        Michel Duverger     3h56'03"
525        Christine Autin       4h24'56"

 


Semi-marathon, 1764 arrivants

 

39        Nicolas Saulmé         1h23'14"
322      Daniel Saulmé           1h40'06"
596      Jean-Mi Champain    1h48'19"
1100    Julien Pain                 2h00'34"
1131    Jean-Luc Babin         2h01'19"
1579    Alain Proteau            2h17'10"
1611    Laurence Artus         2h19'20"
1738    Elodie Chatenay       2h35'17"
1762    Sylvie Proteau          2h46'34"

 

 

 

 

Témoignage Christine :

 

"Ca y est, j'ai intégré la grande famille des marathoniens. Super fière !

 

Bon, je vous raconte un peu ma sortie dominicale.

On m'avait dit que c'était une épreuve difficile physiquement et mentalement, et bien c'est vrai !

 

Je suis partie ce matin avec un peu de stress mais moins que pour certains 10 km. Allez comprendre. Impossible de retrouver tous les trotteurs, on s'est croisé vite fait. Je suis partie avec la voile 4h15 et mon coach m'avait ordonné de ne pas les quitter. J'ai donc obéi en fin presque.

 

Les premiers km passent très bien, toujours fraîche au semi. les meneurs d'allure nous briefent bien pour les attitudes de course, comment gérer les ravitaillements... Merci à eux. J'ai le plaisir de rencontrer quelques visages connus (Isabelle, Sylvie B., Pascale, Patrick, Sylvie P., Sophie : merci pour vos encouragements, ça fait du bien).

 

 Arrive le 30è km. La tête va encore bien mais les jambes commencent à ressentir les km. Il en reste 12 mais je commence à me demander ce que je fais là. heureusement, dans le groupe, un coureur Jean très gentil m'a pris sous son aile et m'a emmené jusqu'au bout. Il a été génial. On sentait l'expérience et la sagesse. La tête commence à flancher au 32è et finalement on arrive au 34 sans que je vois le panneau 33. Du coup, un peu d'énergie arrive, le groupe s'est agrandi, on a ramassé quelques personnes au passage. Arrive la côte de Puygremier et là c'est la tête qui coupe et je marche. Je laisse partir la voile. Ce ne sera pas 4h15. Tant pis. Difficile de reprendre mais c'est pas le moment de lâcher.

 

Au 38è c'est encore plus difficile et de savoir qu'il en restait peu pour arriver je m'oblige à puiser dans l'énergie qui reste. J'alterne marche et course jusqu'au 41è. Jean est toujours là à m'encourager et me pousser à aller jusqu'au bout. Il prend soin de moi en m'arrosant, me donnant à boire... Et tout à coup, je vois arriver Tintin qui vient me chercher, ah mais il n'arrive pas à suivre...  Je finis donc en beauté sur le tapis rouge en 4h24'56''.

 

Une belle expérience qui fait mal. C'était un défi, je l'ai réussi, mon mental est au top !"

 

 

Témoignage Tonio :

 

" J'ai tenu mon allure jusqu'au 30éme puis sans prendre le "mur" ma vitesse a chutée,
vent de face, personne à vue derrière, devant moi je dépasse quelques coureurs aussi dans le dur.

 

Mais je suis quasiment seul ! Et c'est pas facile !
J'ai géré le dernier quart en maintenant environ les 12km/h.

 

Le ballon des 3h15 me rattrape à 2km de l'arrivée mais je ne peux pas l'accrocher ...
Je fini en 3h17 donc en dessous de mon objectif de 3h10 mais content quand même !

 

Ce n'est que partie remise !"

 

 

Témoignage Tintin :

 

"Pas facile ce Marathon!

 

A vrai dire, je le savais que ce ne serai pas simple mais les éléments ont durcie la chose.

 

Premièrement, ma prépa a été très light, 300 km contre 570 pour le marathon de Tours et deuxièmement, le vent  fort de face sur les 12 derniers kilomètre à compliqué l'épreuve.

 

Malgré tout j'ai fait une bonne première partie de marathon, allure constante jusqu'au 30eme sur les base de 2h55 avec  un passage au semi en 1h26'40 (base de 2h53) mais voilà les choses en ont voulues autrement.

 

Je fini en 3h05'06" , 1mn de plus qu'a Tours, donc c'est pas si mal. Mais le plus rageant, c'est que je loupe la qualification pour les championnat de France de Marathon pour 6", grrrrrrrrr !

 

Le prochain sera le bon je l'espère,  pour passer enfin sous les 3 heures."

 

Please reload

© 2014 - Tous droits réservés

Site créé par LE BRUN Nicolas

www.photographe86.com​