Marathon & Semi de Poitiers - 29/05/2016

May 29, 2016

Une douzaine de Trotteurs ont participé ce matin au marathon et semi de Poitiers.

Des records personnels pour les uns une première fois pour les autres ... une belle édition pour les Trotteurs !

Sans oublier Laurence, Pascale, Sylvie P. et Alain qui étaient bénévoles sur le parcours.

 

 

Photos

 

 

 

 

Résultats du Marathon - 42,2 km - 942 arrivants

33     Stéphane Autin      2h55 (vice-champion régional)

289    Michel Duverger   3h38

496  Jean-Mi Champain  3h58

530    Pascal Prevost     4h02

783         Julien Pain      4h22

864      J-Luc Babin       4h52

 

Résultats du Semi - 21,1 km - 2654 arrivants

96      Anthony Boué   1h28

273    Fabrice Caille    1h38

405    Didier Redon     1h42

578  Stéphane Fillaux  1h47

950     Patrick Belot     1h55

1364    J-Luc Casorla   2h06

 

 

 

Quelques témoignages :

 

Jean-Luc

 

"8h30 le départ je suis derrière Henry le meneur du 4h15.

 

Je sens très vite qu il ne me sera pas possible de manger j alterne donc entre eau pure et eau glucose tout va bien jusqu'au 30 ème km puis les douleurs arrivent les jambes n en veulent plus.

 

Je marche régulièrement.

Au 41 ème Patrick et Jean Luc sont venus me chercher leur soutien m ont aidé à finir je les en remercie ainsi que tous les trotteurs qui m'ont attendu et qui m'ont encouragé à l arrivée c était super sympa.

 

Belle expérience et pourquoi pas remettre ça. ..."

 

 

 

Julien

 

"Départ dans le sas des 3h45, oui mais voilà dès le début les ennuis commencent le meneur d'allure part comme une balle après deux trois km il est à la hauteur des meneurs du 3h30.

 

On décide donc avec Mathieu de gérer notre allure sans lui. Arrivé au semi en 1h50 environ tout se passe bien puis arrive le gros coup de mou au km 25 environ. Je tente de relancer mais c dur mon allure joue au yoyo.

 

Je vois le meneur des 4h revenir sur moi avec Pascal dans son sillage il me dit de m'accrocher mais pas possible c'est pas mon jour. Je me ferai doubler à la sortie de Dissay par Henry le meneur des 4h15. 

 

Résultat une grosse partie du parcours réalisée au mental, l'essentiel est là mon premier marathon est bouclé mais j'ai hâte de prendre ma revanche afin d'améliorer ce chrono de 4h26.

 

Une belle expérience quand même avec des encouragements très appréciés de la part des trotteurs et amis qui ne couraient pas."

 

 

 

Pascal

 

"Après plusieurs semi et à chaud, ça y est mon 1er marathon pour l'année de mes 50 ans a été réalisé dans l'objectif prévu !!

 

La première partie est passée toute seule en moins de 2h avec les meneurs d'allure du 4h et les bons conseils d'un collègue avec plus d'expérience.

 

A partir du 21 l'aventure commençait pour moi, l'allure était régulière entre 11 et 11,5 km/h tout en continuant à se ravitailler et boire convenablement.

 

33 éme km, le pont de Dissay, là les jambes commencent à être lourdes mais on évite d'y penser et on continue à coller les meneurs d'allures.

 

35 ème, ça y est le mur est bel et bien là dans cette côte au niveau de Puygremier et là tout est présent, les douleurs, la fatigue et le moral mais pas le droit de craquer et je m'interdis de marcher.

 

Les km suivants furent longs mais les supporters des rues de Jaunay Clan nous encouragent et on décompte à chaque km.

 

Enfin l'arrivée approche avec cette foutue côte du Futuroscope et on oublie tout, l'énergie revient avec des trotteurs au rond point qui nous encouragent ainsi que ma famille.

 

La ligne passé à 4h02, toute l’adrénaline redescend et me laisse une satisfaction positive, un truc de fou !!!  A revivre.

 

Un grand merci au trotteurs pour les encouragements et les entrainements du vendredi, au programme et les conseils de Stéphane, ma réussite est le cumul de tous ces bons conseils.

 

Merci Sylvie, ton tee-shirt a bien parcouru 42,195 km et absorbé quelques litres d'eau. "

 

 

 

Tintin

 

"Je tiens d'abord à féliciter tous les semi-marathoniens et marathoniens, tout Particulièrement à ceux pour qui mon programme a servi. Même si pour certains les chronos espérés ont été dépassés , un premier marathon ça se finit avant de penser à "faire un temps".

 

Un marathon n'est pas une course comme les autres et de mon avis, plus difficile qu'un trail de 70 ou 80 km.

 

Pour ma part, c'était mon 5 ème marathon, la 3 ème tentative sous les 3h et ce fût  la bonne. Depuis le début d'année je me sens en forme avec notamment une amélioration sur 10km à  Angoulême  (35'30) et de super sensations ces 2 derniers mois de préparation malgré  une coupure d'une semaine à cause d'une cruralgie.


Départ ce matin derrière les kenyans, avec 2 copains du CA Pictave dans le même objectif.  Départ un peu rapide en raison d'un circuit urbain qui fait pousser des ailes. Attention , les difficultés sont pour plus tard.


Passage au semi en 1h27', un peu d'avance mais pas trop non plus. Le plus difficile à ce moment c'est de se faufiler entre les concurrents du semi-marathon beaucoup moins rapide que nous.


Au 25, je décide après concertation avec mes 2 compères de partir devant, j'ai de super sensations et envie de tenter le coup.
30km, nickel je gère les difficultés de DISSAY en temporisant ce qui m'a permis de pouvoir relancer à 14'5 /15 km/h en arrivant sur Jaunay-Clan.


Les 3 derniers sont plus difficiles car je sais que c'est fini, mais les encouragements des amis de mes 2 clubs me font un bien fou. 
Je passe la ligne en 2h55'55", objectif atteint, enfin!

 

Les remerciements d'arrivée me gavent d'émotions.

 

Au classement officiel, 33 ème , 11 ème M1, et cerise sur le gâteau, je suis vice-champion régional master1 de marathon derrière Kamel LATRACH (titre attribué uniquement aux licenciés FFA)

 

Vivement le WE prochain pour arroser ça avec tous les trotteurs et comptez sur moi pour ça..."

 

 

 

Didier

 

"Félicitations à tout les trotteurs qui ont déployé leurs ailes pour survoler les kilomètres de cette matinée,

après une petite blessure contractée il y a environ un mois, je suis parti à fond comme dab malgré l'appréhension de la réapparition de la douleur.

 

L'ambiance, le mental étant présent, j'ai avalé les km à mon bon rythme d'antan, mais le manque d'entrainement m’a rappeler à l'ordre et j'ai fini avec un autre coureur plus tranquillement, de plus le problème semblait réapparaitre sur les deux derniers km.

 

Fort heureusement, le plaisir est toujours là en passant la ligne d'arrivée.

 

Merci aux trotteuses qui malgré leurs envies d’être à notre place m'ont toujours motivé à aller de l'avant, et merci à la charmante ostéopathe qui m'a fait oublié toutes douleurs grâce à ses soins et de la glace !!! "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Please reload

© 2014 - Tous droits réservés

Site créé par LE BRUN Nicolas

www.photographe86.com​